cockpit pilote d'avion casque anr

Le casque ANR (active noice reduction) est souvent qualifiée comme la meilleure technologie de casque pour les pilotes, et on peut comprendre pourquoi. Un casque ANR vous permet de réduire le bruit autour de vous grâce à une technologie intégrer dans le casque. La réduction de bruit est souvent très surprenante, on dit souvent que l’essayer, c’est l’adopter. Nombreux sont les pilotes qui restés sur des casques à réduction de bruit active après l’avoir testé. Voici les deux grandes valeurs ajoutées que peut vous offrir un casque ANR :

 Ils réduisent les niveaux d’exposition au bruit à basse fréquence. La plupart des avions d’aviation générale ont des niveaux élevés de bruit à basse fréquence et même les meilleurs protecteurs passifs sont relativement pauvres pour atténuer suffisamment cette partie du spectre de bruit. Les meilleurs casques actifs offrent une protection exceptionnelle à cette plage spécifique.

Ils permettent aux signaux audios de communication des radios et de l’interphone d’être intelligibles à des niveaux de volume réduits. En raison des effets de masquage du bruit à basse fréquence sur la parole, nous avons tendance à augmenter le volume pour pouvoir (partiellement) mieux entendre les fréquences vocales normales. Nous présentons souvent l’audio des communications directement à nos propres oreilles (via les haut-parleurs du casque) dans le but de mieux entendre et comprendre ce qui est dit. Lorsque vous volez avec un casque ANR efficace, vous baisserez naturellement votre signal audio car vous pouvez beaucoup mieux 

Comment fonctionne t ’il ?

À l’intérieur de l’écouteur d’un casque ANR se trouve un minuscule microphone et un haut-parleur. Le microphone capte n’importe quel son et le haut-parleur produit une « image miroir » du son d’origine. Cela fonctionne pour annuler le son. Une source d’alimentation (batterie ou pille) est nécessaire pour que cette technologie antibruit fonctionne. Cependant, tous les sons ne sont pas annulés. Si c’était le cas, vous ne seriez pas en mesure d’entendre des choses qu’un pilote doit être capable d’entendre, comme la parole et les changements dans le son du moteur. Le bruit de l’hélice, d’autre part, sera heureusement annulé.

Comment le casque ANR favorise un pilotage plus sécurisé ?

cockpit ouvert sécurité aviation

Bien que l’histoire des vols motorisés remonte à près de 100 ans, les préoccupations concernant les effets du bruit des aéronefs sur l’ouïe sont relativement nouvelles. A l’époque des cockpits ouverts et des entretoises métalliques, les pilotes volaient avec des oreilles non protégées et endommageaient progressivement l’ouïe dont ils avaient désespérément besoin pour être en sécurité en vol.

N’oubliez pas que le bruit fort endommage votre audition et que l’effet du bruit est cumulatif au fil des ans. Dans la plupart des cas, la perte auditive ne se manifeste vraiment que plus tard dans la vie. C’est la raison pour laquelle de nombreux aviateurs pendant la seconde guerre mondiale sont malentendant.

Bien que la plupart des postes de pilotage d’aujourd’hui soient fermés et qu’il y ait eu des progrès dans le traitement du son (c.-à-d. silencieux, isolation phonique, etc.), les niveaux de bruit dans le poste de pilotage sont encore bien au-dessus des niveaux de sécurité. Les pilotes et les passagers d’aujourd’hui sont soumis à un bruit qui peut avoir de nombreux effets indésirables, notamment :

Perte auditive permanente

Dans des conditions idéales, on dit que l’oreille humaine est capable d’entendre un son à peu près équivalent à la pression exercée par l’aile d’un moucheron, mais capable de tolérer des sons littéralement des millions de fois plus grands.

La perte auditive peut survenir à la suite d’une exposition répétée à des niveaux de bruit dommageables. Les niveaux de bruit de 1 000 à 3 000 Hz ont plus de potentiel de dommages pour l’audition humaine que ceux des basses fréquences, bien que des niveaux suffisants de sons à basse fréquence puissent produire une perte auditive permanente.

Une chose est sûre : au-delà de certains niveaux, l’augmentation de l’intensité et du temps d’exposition entraînera une perte auditive accrue. Le danger s’étend sur une gamme de fréquences à mesure que le temps d’exposition et le niveau de dB augmentent. Dans les petits aéronefs typiques, les bruits de cabine ont tendance à être concentrés dans les basses fréquences et sont suffisants pour causer une perte auditive avec une exposition prolongée. Voler sans protection auditive pendant de longues périodes et avec des expositions répétées met le pilote et les passagers à risque de perte auditive

Stress et fatigue

Les sons forts sont plus stressants que les sons plus silencieux de caractère similaire. Les vibrations et les sons de fréquence inférieure induisent de la fatigue et influencent notre capacité à nous concentrer. L’exposition à long terme au bruit de l’avion peut non seulement produire de la fatigue, mais aussi entraîner des erreurs mentales. De toute évidence, les systèmes de réduction active du bruit réduisent les niveaux de bruit globaux et un environnement plus silencieux rend le vol moins stressant.

Effets négatifs sur la perception de la parole

Des niveaux élevés de bruit nuisent considérablement à notre capacité de reconnaître les mots. Lorsque les niveaux de bruit dépassent 85 dB, ils commencent à avoir des effets néfastes sur la compréhension de la parole. La clé d’une plus grande reconnaissance des mots est d’obtenir le signal audio de communication de manière significative au-dessus du bruit ambiant. C’est une tâche difficile pour les pilotes car nous sommes exposés à des bruits de cabine avec une composante de basse fréquence importante. Le cockpit typique est un excellent « Dissimulateur » de parole.

Quelques recommandations

Être pilote est un travail complexe avec de nombreuses responsabilités. La réduction active du bruit rend ces tâches à la fois plus faciles et moins stressantes. Un casque ANR comme le Bose A20 ou le Zulu 3 fournit une suppression de bruit supplémentaire dans une zone du spectre de bruit qui rendra la communication plus claire et augmentera l’attention.

L’ANR fera de vous un pilote plus attentif et plus sûr. Il vous protégera contre les dommages auditifs à long terme. Vous terminerez le vol plus détendu et profiterez davantage de voler. Voler avec un casque ANR peut améliorer la santé, le confort et la sécurité de vous et de l’expérience de vol de vos passagers. Alors gardez votre altimètre vers le haut et votre dB vers le bas !